Contrat Creative Commons
Ce site est mis à disposition sous un contrat Creative Commons.

La Symbolique du Bleu

 

 

Le Bleu est la couleur la plus profonde et la plus immatérielle, et dans laquelle on se perd tel un océan infini. Dans la nature, le Bleu est souvent une couleur "transparente", c'est la couleur des choses vides tel l'air, l'eau, le cristal, etc. Le vide étant exact, pur et froid, le Bleu est donc la plus froide des couleurs, mais aussi la plus pure en dehors du blanc neutre. C'est de toutes ces caractéristiques qu'est issue la symbolique du Bleu.

Étant immatériel, le Bleu, lorsqu'il est appliqué sur quoi que ce soit, dématérialise l'objet sur lequel il se trouve. Le Bleu est le chemin de l'infini, où la réalité devient rêve, c'est d'ailleurs la couleur de l'oiseau du bonheur ( l'oiseau bleu). Entrer dans cette couleur revient, telle Alice, à passer de l'autre coté du miroir, c'est à dire au Pays des Merveilles. Alors que le Bleu clair symbolise la rêverie, le Bleu foncé symbolise le rêve, on passe alors du jour à la nuit, et de la conscience à l'inconscient.

Le Bleu est le domaine de l'irréel, et il aplani les contradictions et les alternances (par exemple jour/nuit) qui rythment notre vie. Mais cette couleur n'appartient pas à notre monde, elle évoque une idée d'éternité tranquille et méprisante, donc inhumaine. Le Bleu est une couleur indifférente. C'est d'ailleurs pour cela qu'une pièce bleue calme et apaise mais ne tonifie pas comme le vert, et finit par devenir déprimante puisque le Bleu ne fournit qu'un rêve sans ancrage dans le réel. Le Bleu est une couleur grave et solennelle que l'on retrouve d'ailleurs sur les murs des tombeaux égyptiens. Le Bleu était aussi chez les Égyptiens la couleur de la vérité. La vérité allant avec la Mort et les Dieux, le Bleu céleste représente le seuil qui sépare l'homme de ceux qui dirigent, de l'au-delà, son existence. Le Bleu azur est donc sacré, c'est le champ élyséen, la matrice (femelle) à travers laquelle perce la lumière d'or (mâle) qui exprime la volonté ouranienne. D'ailleurs Zeus et Yahvé ont les pieds posés sur l'azur lorsqu'ils ont assis sur leurs trônes. Cet azur qui représente la voûte céleste, dont on croyait en Mésopotamie qu'elle était faite de Lapis-lazuli. Cet aspect sacré du Bleu se retrouve dans le fait que le blason de la maison Royale de France était sur fond bleu azur afin d'affirmer l'origine divine du roi. Dans la tradition Nordique, le Bleu nuit symbolise la couleur du manteau d'Odin, et par extension celle des vitkis (mages runiques), et du sacré. Le Bleu est aussi la couleur le plus souvent associé à la spiritualité, étant une couleur froide il incite à la réflexion (et non à la passion comme le rouge). Les amulettes de cette couleur sont d'ailleurs réputées neutraliser le mauvais oeil.

Associé à l'ocre ou au rouge, le Bleu symbolise les hiérogamies ou les oppositions entre ciel et terre. Ainsi Gengis Khan naît-il symboliquement de l'union de la terre ( la biche fauve) et du ciel ( le loup Bleu). Tous les animaux bleus de la littérature turco-mongole sont des attributs de Tangri, le père des Altaïques qui vit au dessus du ciel. Dans le combat entre le ciel et la terre, le Bleu et le Blanc s'allient contre le Rouge et le Vert, comme on peut le voir dans l'iconographie chrétienne ( dans la lutte de Saint Georges contre le dragon par exemple). Cet aspect sacré du bleu se retrouve aussi dans l'expression "sang bleu" qui désigne les nobles, donc des personnes plus proches de Dieu que le commun des mortels.

Le Bleu, comme le Blanc est une couleur mariale, qui symbolise le renoncement aux valeurs matérielles et l'envoi de l'âme libérée vers Dieu (vers l'or). Cette aspect immatériel du Bleu se retrouve dans le fait que c'est avec le Blanc l'une des couleurs que l'on mettait sur les enfants impubères qui ne sont pas encore de ce monde matériel, et donc plus proches du divin et plus aptes à répondre à l'appel de la vierge. Le Bleu était aussi la couleur d'un des habits de Jésus, en tant que symbole de la vérité prêchée et de la transcendance du fils de Dieu.

Dans la tradition bouddhiste tibétaine, le Bleu est la couleur de la Sagesse transcendante, de la potentialité et en même temps de la vacuité, dont l'infini du ciel bleu est une image possible. Le Bleu est d'ailleurs la couleur de la lumière de la Sagesse du Dharma-dhâtu, dont la puissance est éblouissante, mais qui ouvre la voie de la Libération. Le Bleu est aussi la couleur du yang, donc du bénéfique. Le Bleu n'a pas de terme spécifique dans les langues celtiques (ni dans la langue chinoise ancienne d'ailleurs), où le même mot "glas" signifie à la fois Bleu, Vert ou Gris selon les circonstances. Néanmoins le Bleu est une couleur importante pour les Celtes puisqu'elle symbolise la troisième fonction, productrice et artisanale, et on retrouve dans les écrits de César des mentions de femmes nues et peintes en Bleu lors de cérémonies religieuses.

Dans le langage populaire, le bleu symbolise la perte, le manque la castration, l'ablation, la passivité, ou le renoncement, alors qu'il représente en réalité la mutation, la sublimation des désirs et la possibilité d'un nouveau départ. Cette symbolique se retrouve dans la tradition barbare des bagnes français où celui qui était homosexuel passif devait se faire tatouer le sexe en bleu pour exprimer son renoncement à la virilité.

 

Morigane

 

 

Retour

x

x    Retour à l'index    x

x